Balthazar, saison 3 (TF1) Tomer Sisley : "La surprise sera de taille !"

Balthazar est de retour pour huit épisodes. Tomer Sisley, son interprète, nous dévoile les contours de cette saison

En ce début de troisième saison, on retrouve Raphaël Balthazar sur un voilier, au milieu de l’océan Atlantique, loin des salles d’autopsie. Que s’est-il donc passé ? 

Tomer Sisley : À la suite des événements tragiques survenus durant la dernière saison, Balthazar a tout plaqué pour ne pas sombrer dans la folie. Il a donc mis les voiles afin de se retrouver. 

Que nous réserve cette nouvelle salve d’épisodes et comment votre personnage évolue-t-il ? 

Cette saison va enfin répondre aux questions que l’on se pose sur le meurtre de sa femme, Lise, commis treize ans plus tôt. On va mettre la main sur quelqu’un de très important, lié à cet assassinat. Et la surprise sera de taille ! À l’instar des saisons précédentes, l’action est au rendez-vous, peut-être même plus, cette année. Balthazar va se lancer dans des courses-poursuites en voiture et à moto, s’adonner à la chute libre, à la varappe… 

On sent chez lui une attirance de plus en plus forte pour la capitaine. Leur relation tournerait-elle au romanesque ? 

Hélène et Raphaël se cachent leurs sentiments depuis le début. Cette saison, ils vont enfin être sincères sur ce qu’ils ressentent l’un envers l’autre. Hélas, cela va avoir des conséquences sur leur relation, personnelle et professionnelle. 

À lire également

Balthazar (TF1) Qui est Pauline Cheviller, le fantôme de Balthazar ?

Galerie: Ces 8 choses que vous ne saviez pas sur Sean Connery (Oh My Mag)

L’épisode 1 nous emmène en terre celte. D’autres surprises ? 

Chaque épisode évolue dans un univers différent : le surnaturel, la magie… Chacun est un petit film de genre, avec son lot d’émotions. 

Prenez-vous toujours autant de plaisir à incarner ce médecin légiste casse-cou ? 

Beaucoup. Il a tellement de visages différents… Il est taquin et gamin avec la capitaine Bach. Lorsqu’il est à l’institut médico-légal, c’est un homme brillant et bienveillant avec ses assistants. Et, le soir, lorsqu’il se retrouve seul, il plonge dans les affres de la mélancolie. J’ai tellement de choses à jouer avec ce personnage… 

Vous êtes donc prêt à rempiler pour quelques années supplémentaires avec lui ? 

Si la question est : “Êtes-vous prêt à ne faire que ça ?”, la réponse est non. Je fais ce métier pour avoir mille vies différentes. Vous allez me dire qu’avec Balthazar, je suis servi. C’est vrai. Et je pense que l’on a encore pas mal de choses à raconter avec lui. Alors, oui ! 

À lire également

Balthazar (TF1) Hélène de Fougerolles : “Hélène et Balthazar éprouvent des sentiments profonds l’un envers l’autre”

Vous avez enchaîné avec le tournage d’Une mère parfaite, une mini-série pour TF1… 

Tout à fait. J’ai tout de suite accroché avec ce personnage, un avocat aux antipodes de Balthazar. Les deux rôles principaux sont tenus par Julie Gayet et Eden Ducourant. Moi, je n’ai que le troisième rôle. Mais ce n’est peut-être pas le bon moment pour parler de cette série. 

Vous serez également dans la comédie Don’t Look Up, d’Adam McKay, avec Leonardo DiCaprio et Meryl Streep… 

C’est incroyable, je vais me retrouver dans le même film que mon actrice préférée ! Malheureusement, je ne pense pas que j’aurai des scènes avec Meryl Streep… Quant à tourner sous la direction d’Adam McKaw, le génial réalisateur de la série Succession, que dire ? C’est extraordinaire ! 

Interview Caty Dewanckèle 

Source: Lire L’Article Complet