BlacKkKlansman – J’ai infiltré le Ku Klux Klan : ce film est-il inspiré d’une histoire vraie ?

Ce mercredi 14 juillet, Arte diffuse en prime time le film BlacKkKlansman – J’ai infiltré le Ku Klux Klan, réalisé par Spike Lee. Mais ce long-métrage est-il tiré d’une histoire vraie ?

C’est un film coup de poing qui a marqué ceux qui l’ont déjà vu. Ce mercredi 14 juillet, les téléspectateurs pourront (re)découvrir BlacKkKlansman – J’ai infiltré le Ku Klux Klan, réalisé en 2018 par Spike Lee avec John David Washington, Adam Driver, Topher Grace, Laura Harrier et Corey Hawkins. Ce long-métrage, Grand Prix du Festival de Cannes, raconte l’histoire de Ron Stallworth, le premier Afro-américain à intégrer la police de Colorado Springs dans les années 1970. D’abord cantonné à un travail sans intérêt aux archives, il réclame à son supérieur un poste en civil sur le terrain et se voit confier la mission d’infiltrer le meeting du leader activiste Kwame Ture pour enregistrer en secret son discours devant des étudiants noirs. Et termine par infiltrer le Ku Klux Klan.

Avec l’aide d’un collègue blanc lorsqu’une présence physique était nécessaire, il finira même par entrer en contact avec le Grand Sorcier du clan, David Duke. Cette histoire, c’est celle du vrai Ron Stallworth, premier policier afro-américain de la ville de Colorado Springs. En 1979, il a remarqué dans le journal local une annonce pour le recrutement de membres pour monter une nouvelle antenne du Ku Klux Klan. "J’ai écrit une petite lettre en me faisant passer pour un raciste blanc : j’expliquais que je détestais les nègres, les youpins, les latinos, les jaunes et les ritals", racontait-il par la suite. Pendant des mois, il est devenu un membre actif du KKK, se servant de l’un de ses collègues blancs pour rencontrer ses interlocuteurs. Après la clôture de l’enquête, Ron Stallworth a gardé le secret et ne révéla à personne son rôle.

Quel prix a remporté le film ?

Ensuite muté au département de la sécurité publique de l’Utah, il a travaillé comme enquêteur pendant près de 20 ans et a pris sa retraite en 2005. Près de dix ans plus tard, il a publié Black Klansman, un livre dans lequel il raconte son infiltration dans le KKK et qui a tapé dans l’oeil de Spike Lee. En le rencontrant, le réalisateur lui a demandé : "Je sais que tu l’as raconté dans le livre, mais comment ces gens du Klan que tu avais au téléphone pouvaient ne pas savoir… qu’ils parlaient à deux personnes différentes ? Ils te rencontraient en chair et en os – ils rencontraient le personnage d’Adam Driver en personne -, mais c’est toi qu’ils entendaient au téléphone !" Ce film a été récompensé de plusieurs prix. Outre le Grand Prix 2018 du Festival de Cannes, il a remporté le prix du public du Festival de Locarno ainsi que l’Oscar et le BAFA 2019 du meilleur scénario adapté.

Source: Lire L’Article Complet