Candice Renoir : Cécile Bois se confie sur son avenir dans la série et ses nouvelles aspirations

Après le succès de Gloria sur TF1, Céline Bois revient avec la neuvième saison de Candice Renoir, vendredi 27 août sur France 2 à 21 h 05, qui voit l’héroïne mise au placard et interdite d’enquête ! Premières infos.

Au bout de neuf ans, est-ce agréable de débuter avec une situation complètement bouleversée pour votre personnage ?

CÉCILE BOIS : J’aime bien faire des petits « reboots ». Il y a un parallèle avec la saison 1 où j’ai commencé en uniforme avec tout à prouver. Là, j’ai à nouveau tout à prouver, non pas à mon équipe mais à ma hiérarchie. Cette saison va aussi permettre de constater l’évolution de mon personnage, car, il y a neuf ans, ce n’était pas la même Candice.

Le premier épisode aborde un sujet tragiquement d’actualité : l’écoute accordée aux femmes qui portent plainte dans les commissariats. Était-ce important que la série parle de ce sujet ?

On se sert du fait d’être une série policière pour énoncer aussi bien les défauts que les qualités de la police, sans pour autant se faire le porte-parole des uns ou des autres. La réalité est beaucoup plus dans la nuance. C’est ce qui sera montré dans toute la saison où on pourra effectivement se promener dans le quotidien de la police.

Vous allez bientôt reprendre le tournage pour la saison 10. Ça pourrait être l’ultime saison ou continuerez-vous tant que France 2 sera contente de la série ?

C’est extraordinaire d’être allée jusqu’à la saison 10 ! Je m’en réjouis tous les jours. Je n’ai aucune envie de lâcher Candice, parce que j’aime passionnément ce personnage et qu’il me permet tout le temps d’évoluer dans mon métier. Mais en même temps, j’aspire à des choses nouvelles. Je souhaite avoir un emploi du temps plus libre et qui me permette de suivre mes enfants qui grandissent. Elles sont à un âge où elles ont aussi besoin de leur maman, puisqu’elles entrent dans l’adolescence. Donc, je ne sais pas encore comment je vais concilier tout ça, mais l’avenir me le dira.

Gloria a bien marché sur TF1. Peut-on espérer une saison 2 ?

Non, je ne pense pas. Il en a été question à un moment, mais la productrice n’est pas favorable à des suites qui répondraient plus à des opportunités qu’à des convictions. S’il y avait eu une saison 2, je l’aurais faite.

Avez-vous d’ores et déjà trouvé ce rôle très différent dont vous rêvez ?

Il se peut que j’arrive à caler une pièce de théâtre entre deux tournages. Et je vais tourner en ce mois d’août une série internationale pour France 2, une très belle histoire qui s’appelle Les Gouttes de Dieu [dans le monde du vin – ndlr]. On a réussi à trouver des créneaux pour que je puisse avoir une petite participation qui me fait trop plaisir. C’est très différent de ce que l’on voit actuellement dans l’univers audiovisuel.

Source: Lire L’Article Complet