Cette ex-chroniqueuse de TPMP "menacée de mort" : "On reçoit des choses extrêmement violentes" !

Après avoir dénoncé les agressions sexuelles dont elle a été victime, l’ex-chroniqueuse de TPMP a cette fois parlé des conséquences de cette prise de parole !

Souvenez-vous, en 2019, dans un long message poignant posté sur son compte Instagram, Nadège Beausson-Diagne révélait avoir été victime d’agression sexuelle : « Moi aussi j’ai été victime de harcèlement sexuel et d’agression sexuelle sur deux tournages en Afrique. C’était il y a très longtemps. La douleur a été engloutie. Aujourd’hui je suis prête à parler pour aider à libérer cette parole et récupérer ma vie », avait-elle expliqué, confiant que « la peur doit changer de camp ».

https://www.instagram.com/p/BucnaaqAK3Y/

Une publication partagée par Nadege Beausson -Diagne (@nadegebeaussondiagne)

Des propos qu’elle avait également réitérés lors d’une table ronde au Festival panafricain du cinéma et de la télévision en pointant du doigt un réalisateur africain : « Il m’a isolée de l’équipe technique, a interdit à tout le monde de me parler, a coupé certaines de mes scènes au montage, a menacé de bloquer mes billets d’avion… Je le suspecte même d’avoir cherché à m’intoxiquer. Et ce réalisateur, qui n’a jamais été inquiété, est actuellement présent sur le festival… », avait-elle déclaré.

Deux ans plus tard, dans un entretien accordé à Télépro, la comédienne a parlé des conséquences de cette puissante prise de parole : « Moi j’ai été menacée de mort, on reçoit des choses extrêmement violentes (…) Dans le cinéma africain, on a notamment aidé une jeune actrice, et le réalisateur m’a menacée de mort », a-t-elle lâché. Mais ce n’est pas ça qui la fera reculer. Elle est bien déterminée à poursuivre ce combat. « C’est pour ça que je continuerais à parler parce que je suis en mesure de le faire. » Sa prise de position lui a fait perdre des « amies ». « Je mets des guillemets parce que si elles pensent que j’ai fait ça pour ma publicité, ce ne sont pas des amies ».

Elle a poursuivi en disant : « Si vous saviez le nombre de messages que je reçois… Et je sais que c’est infime par rapport à la réalité. Il y aura toujours plus de victimes qui ne parleront pas que de victimes qui parlent. »

La lutte est loin d’être terminée !

À voir également : Urgent – Mort du père de Jean-Pascal Lacoste : le chroniqueur de « TPMP » accuse la « Star Academy » de l’avoir tué !

La Rédaction

Source: Lire L’Article Complet