Clément Viktorovitch : le brillant chroniqueur de Canal+ rejoint France Info

Clément Viktorovitch, connu pour ses chroniques dans Clique sur Canal +, rejoint, à la rentrée prochaine, Franceinfo. Une information révélée par le Parisien et confirmée par le principal intéressé.

Clément Viktorovitch rejoindra l’équipe de Franceinfo à partir du 30 août prochain. Il présentera une chronique, tous les jours de la semaine, dans la tranche 17h-20h de Nicolas Teillard, comme le révèle Le Parisien, ce vendredi 16 juillet. "Je proposerai une chronique d’analyse et de décryptage de l’actualité, en grande partie centrée sur le discours, a expliqué le chroniqueur de 37 ans, avant d’ajouter, je m’autoriserai également une vision et un éclairage plus larges sur la politique, la vision et les projets, à mi-chemin entre la rhétorique et la science politique, ce qui est mon positionnement depuis longtemps."

La radio n’est pas un univers inconnu pour Clément Viktorovitch. Il avait, notamment, travaillé aux côtés de Marc-Olivier Fogiel sur RTL pour l’émission On refait le monde. "Mais c’était très différent, précise-t-il. Je venais une à deux fois par mois et c’était une émission de débats. Cette fois, rejoindre la rédaction et intervenir de façon quotidienne, c’est une grande première." Clément Viktorovitch pourrait aussi être amené à participer à d’autres programmes du groupe, "à travers cette chronique, je rejoins aussi la rédaction, avec joie et enthousiasme. Je serai très probablement amené à participer à des soirées spéciales, par exemple", indique-t-il.

Clément Viktorovitch continue-t-il Clique ?

Des chroniques que les téléspectateurs pourront également retrouver sur la chaîne Franceinfo. En revanche, on ne le verra plus dans Clique, l’émission de Mouloud Achour sur Canal+. "Ma volonté cette année était de passer en quotidienne, ce que je fais avec Franceinfo, explique la nouvelle recrue de Franceinfo. Je continue cependant de travailler avec Clique TV et Canal+ pour mon émission mensuelle de vulgarisation scientifique, Viens voir les docteurs."

Source: Lire L’Article Complet