Delphine Wespiser une nouvelle fois en deuil à cause du coronavirus

Le coronavirus continue de faire des victimes et d’endeuiller de nombreuses personnes à travers le monde. Delphine Wespiser (Miss France 2012) en fait partie. Une autre de ses connaissances est morte à cause du Covid-19.

Delphine Wespiser est une nouvelle fois endeuillée. Celle que l’on retrouve dans Fort Boyard a publié un nouveau message sur Instagram, lundi 6 avril. Elle rend hommage à un homme qu’elle a connu et qui est mort du coronavirus.

En légende de photos où on la voit poser auprès de cet homme avec son écharpe de Miss France et dans une tenue plus décontractée, la jolie jeune femme originaire d’Alsace a écrit : “Chaque jour, j’apprends le décès d’une personne partie à cause de ce virus qui montre que le monde ne sera plus le même. La terre entière et la France sont meurtries par ce virus, mais l’Alsace… C’est incroyable… Aujourd’hui M. Jean-Marie Zoellé est la deuxième connaissance dont on m’apprend le départ. Je pense à ce Grand Monsieur, à sa stature et à son élégance, et aux bons moments que nous avons partagés dans le secteur ludovicien. Au revoir Monsieur le Maire.

Âgé de 75 ans, Jean-Marie Zoellé, maire de Saint-Louis (Alsace), avait été réélu au premier tour des élections municipales le 15 mars dernier, avec 84% des suffrages. Il est mort lundi 6 avril à l’hôpital.

Le 23 mars dernier, Delphine Wespiser avait révélé que son médecin était mort du Covid-19. Il s’agissait de Jean-Marie Boegle, son gynécologue. Elle avait publié un message: “Celui qui a suivi la grossesse de ma maman lorsqu’elle m’attendait. Celui qui m’a donné confiance et a répondu à mes interrogations d’adolescente et à mes questions de femme, toujours, à mes côtés sans me juger. Le gynécologue décédé hier de Mulhouse est celui qui avait une urgence pour ne pas pouvoir me faire naître, un fameux 3 janvier 1992, qui a proposé son meilleur collègue pour l’accouchement de ma maman, mais qui était là tout de suite après, pour le grand bonheur de mes parents, les rassurant et les félicitant pour cette petite fille. Alors que, pourtant, on leur avait annoncé à la naissance et pendant plusieurs heures que j’étais un garçon, Kevin. Malgré sa bonhomie et sa sympathie sincère, j’aurais dû téléphoner la semaine dernière pour un rendez-vous que je fais traîner, mais encore une fois, je ne l’ai pas fait. Il me le disait souvent d’ailleurs : ‘Delphine, je sais que venir me voir n’est pas un moment de plaisir, mais c’est important !’ Je l’ai fait attendre, mais lui, jamais. En grande impatiente, c’est lorsque j’avais des urgences que je le contactais et qu’il me répondait dans les cinq minutes de son portable, me donnant rendez-vous dans la matinée.

Source: Lire L’Article Complet