El Camino : Pourquoi le film était-il nécessaire pour conclure Breaking Bad ?

Bourré de nostalgie, le film El Camino était nécessaire pour achever l’histoire de Jesse Pinkman et lui permettre de se réconcilier avec son passé.

Disponible depuis le 11 octobre sur Netflix, El Camino signait un épilogue à la hauteur de la série Breaking Bad, dont Netflix dévoilait il y a peu le succès. Centré sur le personnage de Jesse Pinkman, le film de Vince Gilligan reprend exactement là où la série s’est terminée, à savoir lorsque Jesse échappe aux suprémacistes qui le torturaient depuis un an. S’enfuyant en voiture, il laissait alors derrière lui son acolyte de toujours, Walter White (Bryan Cranston). Porté par Aaron Paul, le film retrace l’après-torture de ce dealer de meth. Si la série et l’histoire de Jesse auraient pu s’arrêter ici, celui-ci ayant vu mourir l’homme qui l’avait abandonné aux mains de ses bourreaux, El Camino a choisi de raconter l’après Breaking Bad, mais alors pourquoi le film était-il nécessaire après un show télé de cinq saisons ?

Tout d’abord, si la série achevait les arcs de chaque personnage, celui de Jesse quant à lui restait ouvert. En effet, en s’enfuyant dans au volet d’une Chevrolet El Camino, l’avenir de son personnage devenait ainsi flou et laissait de nombreuses questions en suspens. Allait-il se faire attraper par la police ? Se faire tuer ? Ou partir vivre loin en oubliant ce qu’il venait de subir depuis plus d’un an ? El Camino répond à ces questions et donne la possibilité au personnage de Jesse de raconter son histoire, notamment sous forme de flashbacks, mais aussi de conclure en changeant d’identité et en s’enfuyant en Alaska.

Le film est en réalité une passerelle vers la nouvelle vie de Jesse. Il permet de mettre un point final à l’histoire de ce personnage, que de nombreux fans ont vu évoluer pendant cinq ans. Pleins de nostalgie grâce à des flashbacks, dont le plus émouvant reste celui avec Walter White, le film permet aussi à Jesse de se réconcilier avec son passé. Chaque action évoquant un souvenir, un moment ou un personnage de la série. La scène la plus marquante sera d’ailleurs celle de la lettre donnée à Ed pour qu’il la transmette à Brock, preuve que Jesse n’a jamais cessé de penser à lui et que ce dernier mérite une fin « heureuse ». Autre moment de nostalgie, le passage avec Jane à ses côtés et les souvenirs de leur escapade. Finalement, El Camino fait resurgir les fantômes du passé de Jesse, comme s’il disait au revoir à sa vie précédente pour aller en recommencer une nouvelle en Alaska sous un faux nom. Qui sait peut-être que ce nouveau chapitre permettra une nouvelle adaptation des aventures de Mister Driscoll, le retour du duo White -Pinkman étant peu probable selon Vince Gilligan.

Source: Lire L’Article Complet