François et Carole de « Koh-Lanta » racontent leur dernier jour d'aventure

  • Le deuxième numéro de Koh-Lanta : Les 4 Terres était diffusé ce vendredi sur TF1.
  • Surprise, ce sont deux candidats qui ont dû faire leurs bagages : François (de l’Ouest) après une blessure, et Carole (du Sud) après avoir été éliminée.
  • Ils se confient à 20 Minutes sur cet épisode à rebondissements.

Si l’on avait dû parier sur le départ d’un candidat pour raison médicale, nous n’aurions pas misé sur François. Ce n’est d’ailleurs pas la seule surprise que nous a réservé le deuxième épisode de Koh-Lanta : Les 4 Terres diffusé ce vendredi sur
TF1. L’une des nouvelles règles de la saison consiste à envoyer directement la tribu perdante de l’épreuve de confort sur
l’îlot de l’exil. Pas de chance pour les Verts, représentants de l’Est, qui ont dû à nouveau y faire un tour, pour la deuxième semaine d’affilée. Et le moral dans les chaussettes (mouillées) d’Alexandra aurait pu faire basculer l’aventure.

Mais finalement, c’est sur le jeu d’immunité que le drame s’est produit. Alors que les Oranges de l’Ouest célèbrent leur deuxième place, François, qui n’y participait pas, saute de joie pour les rejoindre. « Je me réceptionne sur les jambes et je sens un gros coup de poignard au niveau de mon mollet gauche », confie le candidat à 20 Minutes. Dès qu’il pose son pied au sol, c’est comme « des coups d’électricité » qui lui traversent la jambe. « À ce moment-là, je sens que mon aventure est compromise. »

« Je me doute que s’il est là, ce n’est pas pour m’inviter à manger un morceau »

Emmené par bateau dans une clinique, François doit passer des examens complémentaires avant d’apprendre qu’il souffre d’une déchirure du mollet. Lorsqu’il voit Denis Brogniart débarquer dans la tente, sa crainte se confirme. « Je me doute que s’il est là, ce n’est pas pour m’inviter à manger un morceau », plaisante aujourd’hui l’aventurier. Mais la nouvelle est difficile à avaler, lui qui se voyait atteindre la course d’orientation en finale, tout en se battant pour son fils, victime d’un grave accident dans sa jeunesse.

François aurait-il pu concilier l’aventure et son fort tempérament ? Aurait-il pu dépasser ses limites face au manque de nourriture, sa plus grosse crainte ? Des questions auxquelles le candidat n’aura jamais de réponses. Pourtant, il se voyait aller très loin dans le jeu, notamment grâce aux liens qu’il avait tissés avec ses coéquipiers. « Brice m’a dit que jamais il ne voterait contre moi. Je lui faisais confiance donc je ne pouvais pas imaginer être éliminé dès le départ, raconte-t-il. Si j’avais été éliminé, je ne m’en serais pris qu’à moi-même parce que je n’aurais pas été bon. Sur blessure, vous vous en prenez à qui, à mon mollet ? ! »

Encore aujourd’hui, François exprime un regret à la suite de ce départ inopiné. Celui de ne pas avoir pu dire au revoir à sa tribu, « de ne pas pouvoir venir sur le camp, les serrer très fort dans mes bras et leur dire de se battre pour moi », confesse-t-il, évoquant sa grande frustration en y repensant, même près d’un an après le tournage.

« J’ai compris que j’allais être éliminée le soir même »

Du côté des Bleus, l’épreuve d’immunité n’a pas été une grande réussite. Les membres de la tribu du Sud n’ont pas été à la hauteur face à l’esprit méthodique de leurs concurrents, ce qui a donné une scène surréaliste à leur retour sur le camp. Assis autour du feu, Mathieu annonce au groupe qu’il votera contre Carole, avant d’être suivi par Aubin. Ce conseil improvisé est en réalité l’idée de la candidate marseillaise. « J’ai demandé à faire une réunion parce que je voulais connaître leur pensée, explique-t-elle à 20 Minutes. Si on était une famille, ils pouvaient parler ouvertement comme une vraie famille autour d’une table. »

Carole ne s’est pas voilé la face très longtemps avant d’admettre que son prénom serait sur le bulletin de vote de ses camarades. « J’avais déjà vu les regards juste après l’épreuve que l’on perd. J’ai regardé et j’ai vu qu’ils ont tous baissé la tête. C’est là que j’ai compris que j’allais être éliminée le soir même », relate-t-elle. Durant l’épisode, la Marseillaise explique avoir été cantonnée au rôle de maman, et non pas d’aventurière. Un rôle dont elle ne voulait pas, mais qui lui a collé à la peau durant la quasi-totalité de la compétition. « Le soir, il fallait que je raconte des blagues pour les faire rire, parce qu’on avait des drôles de soirées, surtout quand il pleuvait et qu’il faisait froid. »

Pourtant, Carole ne servait pas qu’à remonter le moral de ses coéquipiers, elle qui revendique avoir fait le ménage, coupé du bois et participé à l’amélioration de la cabane au quotidien. Elle aurait même pu prendre davantage de place sur le camp, si l’une de ses camarades ne l’en avait pas empêchée. « Alix voulait tout gérer, fait-elle remarquer. Dès que je voulais faire la cuisine, on me disait de faire autre chose. C’est la leader du camp. » Il nous tarde alors de découvrir cette face de sa personnalité, que les téléspectateurs n’ont pas encore vue pour le moment.

Source: Lire L’Article Complet