Handicap : Jean-Pierre jeunet signe un court-métrage sur les chiens guides pour les enfants aveugles

Parrain de l’association “Frédéric Gaillanne”, en charge de l’éducation de chiens guides pour les enfants aveugles, Jean-Pierre Jeunet signe un joli et émouvant court-métrage pour l’association, avec la complicité de Matthieu Kassovitz.

Située à l’Isle sur la Sorgue dans le Vaucluse, première et seule école de chiens guides pour les enfants aveugles de France et d’Europe, la Fondation Frédéric Gaillanne, reconnue d’utilité publique, a pour but d’offrir à des jeunes mineurs présentant des handicaps de type sensoriel, moteur ou mental, des chiens guides et autres dispositifs techniques d’aide pour leur donner accès à toutes les dimensions de l’expérience humaine, de permettre à chacun de développer son autonomie, de mettre en évidence les valeurs de chaque individu. 

Parrain de l’association, le cinéaste Jean-Pierre Jeunet vient de signer un joli et émouvant court-métrage, présentant le parcours d’Anaïs, une jeune fille qui perd la vue, et de Philibert, élève chien guide de la Fondation Frédéric Gaillanne. Ils évoluent parallèlement jusqu’au jour où ils se rencontrent et commencent une nouvelle vie ensemble, vers l’autonomie.

Le réalisateur a pu compter sur la participation de Matthieu Kassovitz pour ce court-métrage qui rappelle à bien des égards Le Fabuleux destin d’Amélie Poulain, entre la robe portée par la jeune femme, la présence de Matthieu Kassovitz justement, la délicieuse et chaleureuse voix off, les plans de Montmartre et de la bouche de sortie du métro parisien à la station “Abbesses”…

Source: Lire L’Article Complet