"J’ai une passion pour votre jeunesse" : l’improbable déclaration de Fabrice Luchini à l’équipe de Quotidien

Invité sur le plateau de Quotidien ce jeudi 4 novembre, Fabrice Luchini a débuté l’émission en déclarant sa passion à Yann Barthès et aux chroniqueurs de l’émission.

Quand Fabrice Luchini aime, il n’aime pas à moitié ! Le comédien, connu pour son franc-parler et ses logorrhées, l’a une nouvelle fois montré sur le plateau de Quotidien. Venu parler de ses prochaines pièces de théâtre, il a commencé l’émission en disant tout le bien qu’il pensait de Yann Barthès et de ses chroniqueurs. "Je suis très heureux de vous voir", a-t-il lancé avant même de s’installer autour de la table. Il a continué : "J’ai une vraie passion pour l’équipe. C’est une des raisons pour lesquelles je suis très heureux d’être là. J’ai une passion pour votre âge, pour votre jeunesse et parce que vous êtes inattendus comme chroniqueurs".

"Je ne connais pas tous les prénoms, je trouve beaucoup de talent", a ajouté Fabrice Luchini, avant de s’adresser à ceux présents sur le plateau de Quotidien. A commencer par Ambre Chalumeau, dont "la fraîcheur est démente" puis par Maïa Mazaurette et son "atypisme", puis Julien Bellver et sa "gravité" et sa "fantaisie". Il a ensuite eu une pensée pour Alison Wheeler, qui a "une belle carrière". "Vraiment, j’ai une passion", a conclu Fabrice Luchini, plus qu’heureux de pouvoir passer quelques minutes dans Quotidien. Après avoir présenté ses fables de La Fontaine, le comédien est de nouveau revenu sur son amour pour les émissions de télé-réalité et notamment les Marseillais. Dans son spectacle d’ailleurs, Fabrice Luchini consacre un quart d’heure aux influenceurs.

Fabrice Luchini : sa passion pour les Marseillais

Déjà dans C à vous il y a un mois, il avait provoqué l’hilarité du plateau en imitant les candidats. "J’étais en mode love avec Leïla", a lancé le comédien avec un accent improbable, avant d’évoquer les strings que portent les candidates de ce genre d’émission. "Les strings là-bas, c’est même pas des strings, c’est des chewing-gums très fins", a-t-il affirmé, avant de s’attaquer aux poitrines proéminentes de ces mêmes participantes. "Les seins sont des incidents de parcours. Tu en reçois un tu es…", a ajouté l’acteur, provoquant l’hilarité en plateau. Mais s’il aime la télé-réalité, Fabrice Luchini a avoué s’être posé une question en regardant Les Marseillais : "Pourquoi on en est arrivé là ?". "Qu’est-ce qu’a fait De Gaulle ? Qu’est-ce qui s’est passé ? C’est ça le vrai problème".

Source: Lire L’Article Complet