Jean-Claude Lord, pionnier du cinéma québécois, est mort

Le cinéaste Jean-Claude Lord, réalisateur de nombreux films et téléséries qui ont marqué l’histoire du septième Art au Québec, est décédé à l’âge de 78 ans.

Le cinéaste s’est éteint samedi soir des suites d’un AVC qui l’avait frappé le 30 décembre, a indiqué son fils Jean-Sébastien sur Facebook dimanche.

Réalisateur, scénariste, monteur et producteur

Jean-Claude Lord était « un pionnier du cinéma et de la télévision au Québec », a souligné le Premier ministre québécois François Legault dans un message de condoléances sur Twitter. M. Legault dit avoir « gardé de beaux souvenirs », entre autres oeuvres du cinéaste, de la série télévisée Lance et compte, sur les milieux du hockey professionnel, qui avait suscité un grand engouement au Québec. Une saison de la série avait été diffusée en France sous le titre Cogne et gagne à la fin des années 1980.

Réalisateur, scénariste, monteur et producteur, Jean-Claude Lord a plus d’une dizaine de films à son actif, dont Délivrez-nous du mal (1969), Parlez-nous d’amour (1972), Bingo (1974) ou le film jeunesse La grenouille et la baleine (1987). Il a aussi tourné des films destinés au marché anglophone dans les années 1980, dont Visiting Hours (Terreur à hôpital central), The Vindicator ou Mindfield (La mémoire assassinée).

Outre Lance et compte, il a réalisé plusieurs séries télévisées et avait tourné des épisodes de la première saison de la série policière à succès District 31, qui continue à passionner une bonne partie du Québec et s’achèvera en avril à l’issue de sa sixième saison.

L’engagement social du cinéaste, critique de l’autorité et des pouvoirs établis, « était au coeur de son travail », a souligné son fils dans son message d’hommage. « Il se définissait lui-même non pas comme un artiste mais comme un communicateur qui aimait remettre en question les valeurs de la société dans laquelle nous vivons », a-t-il ajouté.

Source: Lire L’Article Complet