Koh-Lanta : ces quiproquos qui poussent les caméraman à suivre les aventuriers faire leurs besoins

Dans une interview avec Le Parisien publiée ce vendredi, Ava et Brice de Koh-Lanta ont raconté leurs drôles d’astuces pour garder un minimum d’hygiène sur l’île.

"L’hygiène, c’est aussi une épreuve", titre le Parisien. Un propos que ne viendront certainement pas contredire les candidats de Koh-Lanta, complètement livrés à eux-même lorsqu’il s’agit de rester propres. Si avant l’aventure, un médecin leur fait un bilan sur les espèces dangereuses de la faune et la flore, aucune préconisation n’est donnée sur les soins liés au confort. "Il ne donne aucune règle sur l’hygiène", explique Julien Magne, directeur des programmes de la société de production de Koh-Lanta. Ainsi, comme pour tout le reste, les aventuriers n’ont plus qu’à faire preuve de débrouillardise s’ils veulent rester présentables. Pour se laver, téléspectateurs comme candidats connaissent la chanson : dans la mer, sans savon, évidemment. "On y lave parfois nos vêtements quand il fait beau", ajoute Brice, le jeune candidat de 22 ans. En parlant de douche, ce dernier est d’ailleurs le seul à avoir pu bénéficier d’une vraie toilette avec eau douce et savon lors d’une récompense après une épreuve de confort. "Quand je suis revenu à la cabane, ils me collaient tous et les filles se battaient pour dormir à côté de moi", se souvient l’animateur radio amusé avant d’ajouter "C’est dix fois mieux que l’effet de la pub Axe !".

Koh-Lanta : l’épreuve des toilettes

En parallèle de la douche, un autre élément du quotidien peut se transformer en véritable épreuve : les toilettes. "Il y avait deux écoles : la mer ou la forêt", raconte le jeune homme avant de confier "On mange si peu que les 21 premiers jours, je n’ai fait que pipi." Une fois le coin sélectionné et le "papier toilette" choisi ("on choisit les feuilles (d’arbre, ndlr) pour s’essuyer avec attention", précise Brice), encore faut-il veiller à faire son affaire à l’abri des regards indiscrets. Un problème qu’Ava connaît bien puisqu’elle a été victime d’un malentendu lors de l’aventure. "Comme tu pars seul.e, les cameramen peuvent penser que tu cherches un collier d’immunité, donc parfois ils te suivent", explique la jeune femme de 26 ans avant d’ajouter, hilare : "Un jour, je commence à me baisser et je les vois au loin. Je leur ai dit : ‘Les gars, quand même.‘"

Source: Lire L’Article Complet