Koh-Lanta – Naoil : "J’avais beaucoup plus de chance de gagner face à Inès que face à Claude"

La gagnante de “Koh-Lanta : l’ile des héros” nous dit tout de son aventure…

Qu’est-ce qui vous a poussé à participer à Koh-Lanta ?

Naoil : C’était un rêve de jeune fille que je voulais réaliser, car c’est une aventure qui correspond parfaitement à ma personnalité. Vivre isolée, loin de tout, sans confort… C’était un challenge que je m’étais fixé. Et là, c’était le moment approprié.

Une fois sur place, avez-vous avez été surprise de la difficulté ?

Je pensais que c’était dur, mais je ne pensais pas que c’était aussi dur (rires). Comme on dit, tant qu’on n’y est pas, on ne peut pas se rendre compte ! Mais c’est monté crescendo, tout n’a pas été dur d’un coup. Dès la première nuit, je me suis rendue compte de l’inconfort de cette aventure : il faisait hyper froid, nos affaires étaient trempées… Plus tard, il y a eu la faim, l’éloignement des proches…

Cette saison a malheureusement été marquée par les attaques de certains internautes envers des candidats, notamment Régis, Alexandra et Inès. En revanche, vous semblez avoir été préservée…

Exactement. Même si j’ai eu des retours un peu houleux où les gens exprimaient leurs mécontentements, je n’ai pas été la cible d’insultes ou de menaces. Il est vrai que, contrairement à d’autres aventuriers, je n’allais pas regarder tous les messages que je recevais en privé. Mais dans l’ensemble je n’ai pas subi toutes ces attaques, et Dieu merci. Car dans mon état (Naoil attend un heureux événement pour septembre, ndlr), ce sont des choses que je n’aurais pas supporté.

À lire également

Koh-Lanta : Moundir tacle Alexandra, les internautes montent au créneau

Comment l’expliquez-vous, sachant que vous faisiez partie de la même alliance ?

Je pense que beaucoup de téléspectateurs se sont retrouvés dans mon implication et mes interventions. J’ai notamment reçu beaucoup de messages positifs lorsque j’avais défendu Ahmad, après la réunification. J’ai aussi eu une certaine crédibilité sportive en remportant des épreuves. Chose que mes coéquipiers n’ont malheureusement pas réussi à faire, et ça m’attriste pour eux.

Comment avez-vous vécu cet acharnement envers vos coéquipiers ?

J’ai été très triste pour eux. Il y a un vrai lien qui nous lie, notamment entre anciens jaunes. C’est pourquoi on prenait des nouvelles régulièrement les uns des autres pendant la diffusion, en essayant de se remonter le moral, voire d’en rire. Quand je vois Régis qui est profondément affecté et qui n’attendait que la fin de la diffusion pour reprendre sa vie normale, car il ne se sent pas en sécurité avec sa famille, c’est juste inconcevable. A un moment, il faut remettre les pieds sur terre.

Concernant votre choix après l’épreuve des poteaux, n’y avait-il pas un côté stratégique dans le fait de préférer Inès à Claude ?

Bien sûr que oui. La seule chose qui ma manqué à ce moment là, c’est de ne pas utiliser le mot “stratégie”. C’est ça qui a posé un problème à Claude, ainsi qu’aux téléspectateurs. Mais il faut comprendre qu’à ce moment précis, il y avait l’euphorie d’avoir gagné les poteaux, la décision difficile de laisser quelqu’un sur le carreau… Inès était avant tout un choix du coeur, car c’était ma petite soeur depuis le début du jeu. Mais il y avait aussi la stratégie. Et je savais j’avais beaucoup plus de chance de gagner face à Inès que face à Claude.

À lire également

Koh-Lanta : les tweets les plus drôles sur l’épreuve des poteaux

Comprenez-vous toute cette ferveur autour de Claude ?

Oui. Je comprends la déception des téléspectateurs, mais je voudrais aussi qu’ils admettent que je n’ai pas volé ma place : j’ai gagné les poteaux, je n’ai pas démérité. Les gens ont eu du mal à l’accepter. 

La victoire, un bébé… Qu’est-ce qu’on peut vous souhaiter de plus ?

Juste d’être heureuse avec tout ce bonheur qui m’arrive depuis la rencontre avec mon mari. Car je peux vous dire que j’ai bien galéré dans ma vie, et que je ne l’ai pas volé ce bonheur ! On peut juste me souhaiter que ça reste comme ça.

Vous êtes déjà très suivie sur les réseaux sociaux. Allez-vous partager des bouts de votre vie de maman avec vos followers, ou est-ce que vous allez garder ça pour vous ?

Je vais partager, sans pour autant trop l’exposer. Même si ça a reste mon petit cocon, ça me fait plaisir de dévoiler certains moments de ma vie privée avec mes followers, qui sont adorables dans la grande majorité.

À lire également

Koh-Lanta : Alexandra fait un malaise lors de l’épreuve d’orientation (VIDEO)

Savez-vous ce que vous allez faire de vos gains ?

Pas encore. J’ai envie de mettre un peu d’argent de coté, mais aussi de profiter. J’aimerais notamment faire un voyage avec mon mari et ses deux garçons. Mais ce ne sera pas pour maintenant, car il faut d’abord que je mette au monde le troisième garçon (rires). Et surtout préparer l’arrivée du bébé en toute sérénité.

Quand votre état vous le permettra, seriez-vous partante pour un nouveau Koh-Lanta ?

Bien sûr, car il y a pleins de choses que je n’ai pas encore vécues, en terme d’épreuves ou de stratégies. Avec grand plaisir !

Interview par Camille Sanson

Source: Lire L’Article Complet