Koh-Lanta (TF1) Lola : "Je n’ai pas passé ma vie sur la plage en Bikini"

Sous ses airs de fille joviale et inoffensive, la ch’tite candidate se révèle pleine de ruse et de surprise. Rencontre avec Lola, 24 ans, étudiante en marketing.

Qu’est-ce que cela fait de remporter sa première victoire individuelle à Koh-Lanta ?

Lola : Ça fait plaisir et ça booste le moral ! Adolescente, j’ai participé à des concours de gymnastique. Cela m’a sûrement aidée et mise en confiance. Cependant, je n’oublie pas que je suis en présence de sacrés compétiteurs. Face à des athlètes comme Dorian ou Alix, je ne suis qu’une sportive du dimanche !

Vous ne vous êtes pas entraînée avant de partir ?

Non, je ne m’attendais pas à être sélectionnée. Lorsque j’ai su que j’avais décroché mon billet pour les Fidji, c’était trop tard pour travailler l’endurance. Je suis partie avec ma joie de vivre.

Cette victoire était méritée, mais reconnaissez que depuis le quatrième épisode, moment où vous avez trouvé votre premier collier d’immunité, la chance vous sourit…

Ce collier ne m’est pas tombé dessus par hasard. Je l’ai cherché dès mon arrivée sur le camp, pendant des heures. J’ai retourné la jungle. Lorsque j’ai remporté l’indice “collier d’immunité” au neuvième jeu de confort, j’ai recommencé à fouiller partout. Certes, c’était plus facile, mais je n’ai rien lâché. En dénichant le deuxième collier, j’ai réalisé que j’avais de la chance.

À lire également

Koh-Lanta (TF1) Jody : “J’ai été soulagée d’être enfin éliminée”

Avec ces deux gemmes précieuses, vous voilà bien partie vers les poteaux !

Vidéo: Cuisance : “le coach me gère très bien” (Dailymotion)

Avec ces deux jokers, je peux rester dans l’aventure au moins deux semaines de plus. À condition bien sûr, de bien jouer. À moi d’être maligne !

Quand on est jeune et coquette, c’est dur, Koh-Lanta ?

Non, cela n’a rien à voir. J’aime bien prendre soin de moi, mais cela ne m’empêche pas d’avoir une force de caractère. Oublions les stéréotypes sur les jeunes filles coquettes : nous sommes parfaitement capables de nous adapter à la survie. 

Certains de vos camarades vous reprochent de ne pas en faire assez dans le camp… 

Je ne suis pas d’accord. J’allais chercher du bois. Peut-être pas en même temps que tout le monde… Mais je suis toujours restée active. Beaucoup moins que Loïc et Alexandra, qui se démenaient, c’est sûr. Mais je n’ai pas passé ma vie sur la plage en Bikini, comme l’a prétendu Jody. 

À lire également

Koh-Lanta (TF1) Coup de théâtre : Angélique dégaine un collier d’immunité (VIDEO)

Vous imaginiez-vous survivre aussi longtemps sur une plage déserte ? 

Oui. Je m’en sentais capable, en tout cas. Abandonner, ce n’est pas dans mes habitudes. L’aventure est en moi. J’en avais déjà connu un petit avant-goût en partant, sac à dos, pendant six mois visiter l’Australie. Ce n’est pas comparable : je mangeais à ma faim, je me douchais chaque jour… Mais quand même. 

Comment vivez-vous l’après- Koh-Lanta ? Il paraît que vous avez reçu des demandes en mariage ! 

Oui, mais je pense qu’elles ne sont pas toutes sérieuses. Heureusement, d’ailleurs ! 

Envie d’un second Koh-Lanta

Nous en avons longuement discuté avec les copains pendant notre aventure. Sur le moment, il en était hors de question pour moi. Aujourd’hui, tout ce qui représente cette aventure me manque. Alors, pourquoi pas ? 

Koh-Lanta : tous les vendredis à 21h05 sur TF1

Interview Caty Dewanckèle 

Source: Lire L’Article Complet