"La Générale", formidable documentaire in vitro sur l’engagement des profs envers leurs élèves

Si l’école est un sujet récurrent au cinéma, Valentine Varela l’aborde au plus près de ceux qui ont les mains dans le cambouis dans La Générale, qui sort mercredi 23 novembre. Ça bouge, ça « trisse » dans la classe de seconde d’un lycée parisien, où se joue l’avenir d’élèves inégaux, auxquels se voue une poignée de professeurs. Un témoignage enthousiaste.

En immersion

Pour Christine, professeur principale d’une classe de seconde, l’objectif est de faire passer ses élèves en première générale, étape essentielle de l’ascenseur social à ses yeux. Coude-à-coude avec ses collègues, elle s’échine au cours de sa dernière année avant la retraite, à les extraire d’un déterminisme dont elle les convainc de s’échapper par l’effort.

Valentine Varela nous place en immersion dans le lycée Émile Dubois du 14e arrondissement de Paris. D’emblée, Christine, prof de maths et de SNV, rayonne d’un charisme bienveillant et autoritaire. Si son but est de faire passer ses élèves « en générale », « la Générale » qui va mener cette entreprise en tant que prof principale, c’est elle. La caméra tombe amoureuse de cette figure hors du commun qui développe une énergie et une conviction incroyables, une foi inextinguible à réaliser ses objectifs.

Temps scolaire

Très vite, deux élèves se détachent du lot. Imane, élève brillante mais en roue libre, et Salah, au fort potentiel mais oisif. Le chœur que constitue le reste de la classe donne le « la », à l’aune des capacités de chacun. Tous ne joueront pas toujours la note juste. Valentine Varela nous prend par la main sur le chemin d’un processus suivi de bout en bout sur une année scolaire. Introduction (rentrée), développement (cours) et conclusion (bilan) se succèdent dans un ordre chronologique qui colle au temps scolaire. Il est parcouru d’épreuves, de joie et de déception des deux côtés de l’estrade.

En marge de son exposé, Valentine Varela témoigne de l’ambiance qui règne au lycée. Il s’en dégage une énergie dans une foule d’anecdotes risibles et moins drôles. Dans ces murs, pour paraphraser Entre les murs, titre de la fiction qu’avait signé Laurent Cantet sur une classe de collège difficile, se joue des enjeux éducatifs, civiques et comportementaux qui vont conditionner des vies d’adultes. La Générale les inscrit au tableau d’un film qui fait office d’axiome. Imparable et réjouissant.

La fiche

Genre : Documentaire
Réalisateur : Valentine Varela
Pays : France
Durée : 1h31
Sortie : 23 novembre 2022
Distributeur : Nour Films

Synopsis : Dans son lycée, Christine est professeure principale d’une classe de seconde. Pour ses élèves, un seul objectif : passer en “générale”. Plus qu’une filière, c’est un passeport social. Mais Christine a vu, année après année, son métier se transformer. Entourée d’une bande de profs, elle va se battre pour arracher ces “gosses” au déterminisme social.

Source: Lire L’Article Complet