L’Agence, l’immobilier de luxe en famille : comment TMC a trouvé cette famille d’agents immobiliers ?

Ce jeudi 13 janvier, L’Agence : l’immobilier de luxe en famille fait son grand retour sur TMC. Mais au fait : comment cette famille a-t-elle été sélectionnée ? Réponse des producteurs.

Sandrine, Olivier, Martin, Valentin et Louis reprennent du service sur TMC. Ce jeudi 13 janvier, la chaîne du groupe TF1 dégaine la deuxième saison de sa série-documentaire L’Agence : l’immobilier de luxe en famille, qui comme son nom l’indique suit une famille d’agents immobiliers qui ne propose à ses clients – dont Luana Belmondo et Linda Hardy, par exemple – que des biens d’exceptions. Une émission qu’on pourrait qualifier d’anti-Plaza tant les biens sont inaccessibles au commun des mortels. Budget pour les appartements et maisons (voire hôtels particuliers et châteaux) proposés ? Plusieurs millions d’euros. Ce qui est loin de rebuter les téléspectateurs. "C’est même l’inverse. C’est une émission qui fait rêver plus qu’elle ne suscite de jalousies", nous assure l’un des producteurs, Jean-Paul Geronimi. Et la productrice Lauriane Chouraqui de nous expliquer : "À part des reportages comme dans 50 minutes Inside, il n’y avait pas de programme dédié à l’immobilier de luxe, on trouvait intéressant de pousser les portes de biens auxquels on n’a pas accès habituellement".

Mais ce n’est pas le seul élément qui fait le succès de ce programme. Il y a également l’immersion au sein de cette famille "à laquelle on s’identifie beaucoup". Mais comment TMC l’a trouvée ? C’est une enquêtrice de Réservoir Prod qui "est tombée sur eux" au fil de ses recherches en préparant ce projet d’émission. "Assez vite, on a eu un coup de coeur pour cette famille", nous confie Lauriane Chouraqui, qui précise qu’ils ont alors passé beaucoup de temps avec eux, avant de tourner "un trailer pour montrer et donner envie au diffuseur". Les cinq agents immobiliers ont été convaincus rapidement par ce concept. "Ils trouvaient que c’était une super aventure". Pas question pour autant de se laisser filmer quotidiennement. "On ne filme pas tout de leur vie. On en parle toujours avant de filmer un repas de famille ou un événement plus personnel. On se met d’accord. On construit le programme ensemble pour que cela n’empiète pas trop dans leur vie de famille", détaille la productrice.

Certaines scène en famille sont-elles scénarisées ?

Et en aucun cas ces moments familiaux sont scénarisés. Lorsqu’il y a des disputes entre les frères par exemple, elles sont réelles, et pas surjouées. "On pourrait même en avoir beaucoup plus", s’amuse Jean-Paul Geronimi, précisant qu’ils "s’embrouillent et se réconcilient souvent. C’est aussi ça la vie professionnelle en famille donc c’est ce qu’on montre aux téléspectateurs. Ils ont tous leur personnalité, leurs sensibilités et ils doivent travailler ensemble donc oui, il y a des frictions régulièrement". Alors, forcément, le tournage s’étend sur de nombreux mois afin "d’être calés sur la réalité à la fois de leur vie professionnelle et de leur vie privée", conclut le producteur. La clé du succès.

Source: Lire L’Article Complet