L’amour est dans le pré 14 : Charles-Henri balance sur le comportement étrange de Sandrine

Leurs adieux tendus laissaient voir colère et incompréhension et leurs propos depuis la fin du tournage de L’amour est dans pré enfoncent le clou. Sandrine, l’éleveuse de chèvres de 37 ans et Charles-Henri, le céréalier de 36 ans, n’étaient pas fait pour se rencontrer.

Charles-Henri, père célibataire et céréalier de 36 ans hyperactif, tente de trouver l’âme-soeur dans cette quatorzième saison de L’amour est dans le pré. Pour poursuivre ce but, il s’est donc plié – non sans stress – à l’exercice du speed-dating. À son issue, il avait convié trois prétendantes chez lui : Bérangère, Stéphanie et Sandrine. Et autant dire que cette dernière n’est pas tombée sous le charme. À peine 24 heures après son arrivée, la jeune maman avait déjà plié bagage. Un départ précipité que n’a pas apprécié Charles-Henri. Et lorsque ces deux-là se sont dit au revoir, la tension était palpable. Les deux candidats se sont confiés depuis la fin du tournage. Disons que l’amour c’est comme la haine, ça va dans les deux sens.

Le règlement de compte continue

La nuit porte conseil, dit-on. Et c’est le temps qu’il a suffit à Sandrine pour quitter les lieux. De retour dans son élevage auprès de sa fille, elle s’est confiée sur son aventure à la presse. Elle reproche à l’agriculteur « un manque de savoir vivre« . Mais le ressentiment est le même chez l’un et l’autre comme le montre l’interview de Charles-Henri à Téléstar :  »On peut avoir un coup de cœur et puis de mauvaises surprises« , a expliqué de son côté l’agriculteur pour parler de sa première rencontre avec Sandrine. Mais une fois arrivée à la ferme, la jeune femme aurait montré un tout autre visage.  »C’était une toute autre personne, belliqueuse, qui est arrivée à la ferme« , raconte-t-il aujourd’hui. Si la quête de l’amour se faisait sans détours, cela se saurait…

Source: Lire L’Article Complet