L'Échange (Arte) : La vraie Christine Collins a-t-elle retrouvé son fils ?

Angelina Jolie a eu la lourde tâche d’incarner Christine Collins à la recherche de son fils disparu dans “L’Échange” de Clint Eastwood en 2008.

L’histoire est tellement étrange que vous avez besoin en permanence de quelque chose qui vous rappelle que ce n’est pas fictif. Il m’a donc paru important de récolter un maximum de coupures de presse. (…) C’est pourquoi, en termes d’écriture du scénario, je suis resté très proche des faits“, a déclaré le scénariste de L’Échange, J. Michael Straczynski scénariste, également connu pour avoir créé la série Sense8. Seuls deux éléments ont été modifiés pour le long-métrage : la complicité de la mère du tueur a été délibérément omise, et les faits n’ont pas lieu à Riverside, mais à Los Angeles, toujours dans l’état californien.

À lire également

L’échange (Arte) Angelina Jolie : “C’est le film le plus difficile que j’ai jamais tourné”

À travers le combat de Christine Collins, la mère du petit Walter disparu jouée par Angelina Jolie, le film réalisé par Clint Eastwood revient sur les meurtres du poulailler de Wineville, où une vingtaine de petits garçons auraient été violés et assassinés. Comme dans le long-métrage, le tueur Gordon Stewart Northcott a été condamné à mort pour seulement trois meurtres, les autres n’ayant pas été élucidés. Il a été aidé par sa mère, Sarah Louise Northcott, qui a avoué plusieurs meurtres dont celui de Walter Collins avant d’être condamnée à la prison à perpétuité. Elle a finalement été libérée après douze années d’incarcération. 

À lire également

Un monde parfait (France 3) : Pourquoi Kevin Costner a-t-il longuement hésité avant de tourner pour Clint Eastwood ?

La vraie Christine Collins, dont le combat a permis à l’affaire de faire la Une des médias nationaux aux États-Unis à la fin des années 1920, a rencontré Gordon Stewart Northcott à deux reprises. Lors de leurs échanges, ce dernier a clamé son innocence vis-à-vis de l’enlèvement de Walter, mais entre les mensonges et les propos confus du meurtrier, les doutes subsistent. Toutefois, le fait qu’il ne se souvienne pas de Walter a donné l’espoir à Christine Wollins que son fils soit encore en vie. Elle a alors continué de rechercher son fils désespérément, sans jamais retrouver son corps, ni connaître avec certitude la vérité sur sa disparition. 

Hugo Mallais

Source: Lire L’Article Complet