Maxime Dereymez (Danse avec les stars) en difficulté : le danseur explique avoir beaucoup souffert pendant le prime

L’attitude de Maxime Dereymez lors du premier prime de la nouvelle saison de Danse avec les stars a été largement commentée. Dans les colonnes de Télé-Loisirs, le danseur professionnel est sorti du silence pour s’expliquer.

Maxime Dereymez a vécu un premier prime de Danse avec les stars très compliqué vendredi 17 septembre 2021. Pour cause, le danseur qui a partagé le parquet avec la chanteuse Lââm souffrait d’une grave infection de l’oeil, appelée "kératite". Pour se protéger, pendant toute la soirée, il a été obligé de porter des lunettes de soleil. Alors que sa partenaire qui a été éliminée, il a lui aussi été du coup évincé. Dans les colonnes de Télé-Loisirs, il a expliqué pourquoi il avait ce comportement lors du prime et a souhaité répondre à ses détracteurs. Dans un premier temps, il a confié avoir vécu un véritable calvaire pour cette reprise de Danse avec les stars après deux ans d’absence.

"J’ai souffert. Le moindre rayon de lumière était irritant. J’étais obligé de plisser les yeux ou de tourner la tête. J’ai beaucoup pris sur moi. Je voulais assurer le prime. Je ne voulais pas qu’elle danse avec quelqu’un d’autre car elle aurait été déstabilisée. J’ai voulu aller jusqu’au bout par amitié et professionnalisme. On a fini l’enregistrement du premier prime vers 2h-3h du matin. À 8h, j’étais aux urgences et je suis resté hospitalisé durant quatre jours. Mon antibiotique n’était pas assez efficace. Sur place, j’ai eu un traitement intensif avec des gouttes à mettre toutes les heures dans les yeux", a-t-il ainsi déclaré.

Maxime Dereymez ne pouvait pas sourire

Après le calvaire, Maxime Dereymez semble aller bien mieux. "Depuis deux jours, je commence à revivre. Je ne suis pas gêné. J’attends de passer à la cortisone pour retrouver l’aspect normal de mon oeil." Concernant les critiques qu’il a pu recevoir, le danseur professionnel peut les comprendre. "Les téléspectateurs, qui n’étaient pas au courant de la situation, ont pu penser que j’étais dégoûté et que je faisais la tronche car j’étais avec quelqu’un qui n’allait pas m’amener loin. Ils n’ont pas vu mon émotion derrière les lunettes. Je souffrais donc je limitais les sourires", a-t-il encore raconté.

Source: Lire L’Article Complet