Miss France 2022 : qui est Eva Navarro, nouvelle Miss Provence ?

Vendredi 30 juillet 2021 se tenait à Cogolin l’élection de Miss Provence 2021. À l’issue de la soirée, c’est une jeune étudiante de 19 ans, Eva Navarro, qui a décroché sa place à l’élection de Miss France 2022. L’occasion d’en apprendre un peu plus sur elle…

Inès, Clara, Marion, Angelica… Vendredi 30 juillet 2021, elles étaient 16 à prétendre au titre de Miss Provence 2021 ! Afin de succéder à April Benayoum, les jeunes femmes ont tout fait pour se démarquer aux yeux du jury, composé de Vincent Lagaf’ et de Sylvie Tellier afin d’accéder à l’élection de Miss France 2022. À l’issue de cette soirée, c’est la sublime Eva Navarro qui a remporté la compétition ! À 19 ans, la jeune étudiante mesure 1m70 et est déjà modèle photo. Sur Instagram, près de 15 000 fans suivent déjà ses aventures et espèrent la voir aller le plus loin possible dans cette aventure folle !

Après avoir remporté la compétition, c’est dans un entretien accordé à La Provence qu’Eva Navarro a confié : "C’est déjà beaucoup de stress qui descend, beaucoup d’émotion, mais surtout un grand honneur et une très grande fierté de pouvoir porter cette couronne. Au départ, numéro 11, est-ce que c’était moi ? J’ai hésité, mais oui c’était bien moi et j’ai pas réalisé sur le moment, mais j’étais très fière !" Enfin, c’est avec beaucoup d’émotion qu’elle a ajouté : "Cette année, je souhaiterais porter la couronne de Miss Provence le plus loin dans cette aventure et pouvoir rendre fier mon comité."

Eva Navarro prône l’acceptation de soi

En avril dernier, c’est sur son compte Instagram que Miss Provence 2021 avait demandé à ses abonnés de s’accepter comme ils sont. Après avoir publié deux clichés où elle apparaît en maillot de bain, elle avait ainsi écrit : "Avant, j’avais beaucoup de mal à poster une photo sans effacer mes vergetures, honte de mon corps en maillot de bain, car on voit tout ce que l’on n’est pas par rapport aux normes dictées. Je faisais partie de la case des filles ‘qui n’ont pas de formes’. J’étais constamment à la recherche des moindres imperfections, je me focalisais sur des parties de mon corps qui ne me plaisaient pas et ça me rendait mal. Aujourd’hui, j’ai décidé de m’accepter telle que j’étais et d’en faire une force. Qu’on se le dise, aucun corps n’est mieux qu’un autre et il n’y a pas de beauté absolue."

Source: Lire L’Article Complet