Paul Larrouturou explique les vraies raisons de son départ de Quotidien

Le journaliste Paul Larrouturou, qui a rejoint l’équipe de Ruth Elkrief sur LCI après plusieurs années dans l’émission Quotidien, sera présent ce mercredi 8 septembre pour le débat de la primaire des écologistes. Le journaliste a expliqué les raisons de son départ de l’émission de Yann Barthès.

Après cinq années chez Quotidien, Paul Larrouturou a choisi de débuter une nouvelle aventure chez LCI. Depuis la rentrée, le journaliste politique fait partie de l’émission de Ruth Elkrief diffusée à 20 heures, dans laquelle il y tient une chronique quotidienne. Un changement important à moins d’un an des élections présidentielles.

Mais un choix que le Bayonnais ne regrette pas, comme il a pu le confier à puremedias.com, mais rejette tout sentiment de lassitude qui aurait pu naître après ces nombreuses années chez Quotidien : "Je suis parti juste avant d’avoir ce sentiment. Je pense que je l’aurais ressenti en fin de saison prochaine en faisant la saison de trop. Je ne remercierai jamais assez Yann Barthès, Laurent Bon et Théodore Bourdeau, toute l’équipe de Bangumi. (…) Je pense que j’ai vécu ce qu’ont vécu des millions de Français avec le Covid, une remise en question.(…) Il n’y a eu aucun clash avec eux." rassure Paul Larrouturou.

Pour ceux qui pensent que cette volonté de départ a pu être motivée par l’agression dont il a été victime en mai dernier lors d’une manifestation anti-pass sanitaire, le journaliste indique que sa "décision en interne avait été prise et annoncée avant". Un choix sur lequel il ne souhaitait pas revenir. "Ma décision était ferme et définitive. J’ai besoin de me mettre en danger, de tenter de nouveaux trucs."

Pas de traumatisme malgré les agressions

Au sujet de ces agressions qu’il a connues durant ses années chez Quotidien, le journaliste informe n’avoir pas été traumatisé et propose plutôt de "se poser les bonnes questions. D’où vient la haine ? Qui la propage ? Avec Gollnisch en 2015, j’ai été plus secoué", explique-t-il.  Un épisode lors duquel il avait été frappé à coups de parapluie par l’ancien cadre du Front national Bruno Gollnisch, mais qui n’a pas remis en question la volonté de Paul Larrouturou de continuer à faire du terrain. "ce genre d’événements ne me donne pas envie d’arrêter. Je pense que ces gens-là n’aiment pas les journalistes en général. Quelle que soit la bonnette (de micro, ndlr), que l’on porte, on risque de s’en prendre une. Après, il y a des bonnettes qui sont plus tolérées que d’autres", sourit-il.

Paul Larrouturou sera présent ce mercredi soir lors de la diffusion en prime-time du débat de la Primaire des écologistes sur LCI. Il s’apprête également à sortir son premier livre, « Élysée confidentiel », le 15 septembre prochain.

Source: Lire L’Article Complet