Pékin Express, sur les pistes de la terre rouge : pourquoi le tournage de la 14e saison a été celui de toutes les embûches !

En 13 saisons, l’émission itinérante de M6 a connu bien des imprévus, mais la pandémie mondiale restera certainement le plus grand défi que la production ait eu à relever…

C’est une route africaine qui avait été choisie pour cette 14e édition intitulée Sur les pistes de la terre rouge, et que les téléspectateurs découvriront ce mardi 23 février dans le premier épisode de Pékin Express, dès 21h05 sur M6. Mais après trois étapes magistrales en Ouganda, et une dizaine de jours de tournage, c’est le choc. Le 16 mars, Emmanuel Macron annonce que la France va se confiner, les frontières aériennes se fermer. “Pour nous, ce n’est pas juste prendre l’avion, commente Stéphane Rotenberg. Il faut rapatrier 140 personnes et des tonnes de matériel alors que nous sommes paumés dans des montagnes à 9 heures de voiture d’Addis-Abeba [la capitale de l’Éthiopie, où allait débuter la quatrième étape du jeu, ndlr]. Et il faut rentrer vite, parce que ça s’est fermé très vite !”

  • Louis Bertignac : sa vie privée

    Télé Loisirs

  • Retour sur la carrière d'Audrey Lamy

    Télé Loisirs

  • Julie Zenatti évoque les commentaires malveillants après avoir parlé de son agression

    Télé Loisirs

  • Nagui répond fermement à ceux qui critiquent sa coupe de cheveux

    Télé Loisirs

  • Loana hospitalisée "dans un état très grave" après avoir été retrouvée dans sa chambre

    Télé Loisirs

  • Raccrochez c'est une erreur – 22 février

    Télé Loisirs

  • Les aventuriers de l'Arche perdue – 20 février

    Télé Loisirs

  • "Notre modèle n'est pas bon", Gilbert Deray dézingue "une situation pas durable et pas acceptable"

    Télé Loisirs

  • Je voulais juste rentrer chez moi

    Télé Loisirs

  • Gentlemen cambrioleurs – 18 janvier

    Télé Loisirs

  • TPMP : Jean-Michel Maire explique les raisons de sa longue absence dans l'émission

    Télé Loisirs

  • Eric Caumes raille le confinement du bord de mer à Nice

    Télé Loisirs

  • Michel Hazanavicius évoque le prochain OSS 117

    Télé Loisirs

  • Pekin Express 2021 : comment la crise sanitaire a-t-elle bouleversé et interrompu le tournage ?

    Télé Loisirs

  • Adeline Blondieau : que devient la star de Sous le Soleil ?

    Télé Loisirs

  • Jessica Aidi : sa rencontre avec les Marseillais de W9, leurs boutades sur son chéri Marco Verratti, la nouvelle bookeuse se confie !

    Télé Loisirs


  • Louis Bertignac : sa vie privée
    Louis Bertignac : sa vie privée


    Télé Loisirs


  • Retour sur la carrière d'Audrey Lamy
    Retour sur la carrière d'Audrey Lamy


    Télé Loisirs


  • Julie Zenatti évoque les commentaires malveillants après avoir parlé de son agression
    Julie Zenatti évoque les commentaires malveillants après avoir parlé de son agression


    Télé Loisirs

VIDÉO SUIVANTE

Un itinéraire totalement retracé !

Faut-il mettre à la poubelle la saison avortée ? Pour les binômes – découvrez sans plus attendre les huit duos qui s’élanceront ce soir -, ultra-motivés, c’est la douche froide. “On a vu qu’on aurait une fenêtre de tir à la fin de l’été, on s’est mis à bosser sur une route européenne, explique Thierry Guillaume, le producteur. En mai, la machine se relance – les repérages, l’écriture, les autorisations nécessitent quatre mois –, sans savoir vraiment si fin août, un départ sera possible. Le risque est pris, et ça paye ! Oublié la route africaine, ce sera donc la Grèce, puis la Turquie, avec une finale à Istanbul.

La pandémie au cœur du jeu

Les candidats étaient très souvent testés, car il y avait le risque d’être qualifié de cluster. Ils portent un masque transparent à l’écran”, explique l’animateur. “N’entrez pas chez moi, il y a un cas !“, diront certains autochtones sollicités par les duos, qui ont suivi un protocole sanitaire strict (trouver une chambre aérée, passer la nuit dans le jardin, ne pas dîner à la même table que leurs hôtes…)

Un tragique accident de la route

Enfin, en Turquie, un automobiliste percute deux voitures transportant une équipe de l’émission, des membres de la production et deux chauffeurs turcs. Il décédera des suites de ses blessures. “C’est un vrai risque : une centaine de personnes passent 6 à 8 heures par jour en voiture“, explique Thierry Guillaume. L’accident, “très compliqué à vivre“, ne sera pas montré, mais évoqué, car il entraînera la sortie du binôme impliqué.

Malgré ce tournage inédit, la magie de Pékin Express opère toujours. “C’était plus dur de trouver une maison, une voiture… mais ça marche quand même. Et dans un contexte pareil, quand quelqu’un vous aide, ça paraît d’autant plus incroyable !“, conclut Stéphane Rotenberg.

Source: Lire L’Article Complet