Pour la rentrée, les talk-shows devraient se passer de masques à l'antenne

Bas les masques pour Barthès, Babeth et Baba ? Les animateurs de Quotidien (TMC), C à Vous (France 5) et Touche pas à mon poste (C8) font leur rentrée ce lundi soir, à la veille de la généralisation de l’obligation de porter un masque en entreprise. Les dérogations éventuelles doivent encore être officialisées par le gouvernement.

Selon le projet de protocole sanitaire présenté ce lundi matin par le gouvernement aux partenaires sociaux, les plateaux de télévision feraient partie des lieux où il serait possible de s’en passer, à condition qu’il y ait « une bonne ventilation, de grands volumes », comme le déclarait dimanche, la ministre du Travail Elisabeth Borne sur BFMTV.

Public masqué sur « TPMP »

Ce lundi, Cyril Hanouna, alias Baba, reviendra aux commandes de Touche pas à mon poste (TPMP) sur un plateau où le public sera réduit de moitié par rapport à la jauge habituelle. La cinquantaine de spectateurs et de spectatrices qui assistera à l’émission de lancement sera masquée. L’animateur avait fait savoir, sur
Europe 1, que la production avait commandé des masques transparents conçus au Portugal. Les chroniqueurs quant à eux ne porteront pas de masque mais ils seront séparés par des plaques de plexiglas, comme l’a déclaré une personne de l’entourage de Cyril Hanouna à 20 Minutes.

Du côté de Quotidien, le public sera complètement absent autour du plateau et il ne reviendra pas avant plusieurs semaines. Yann Barthès, à l’instar de ses chroniqueurs portera un masque, a-t-il confié au Parisien dimanche mais, sauf indication contraire, seulement lorsqu’ils seront hors antenne.

Pour Anne-Elisabeth – « Babeth » – Lemoine être « masqué serait compliqué, assez anxiogène pour ceux qui (…) regardent », a-t-elle confié dans les colonnes du Parisien ce week-end. Cependant, en cas d’obligation de porter le masque sur les plateaux télé, son équipe « ne se mettra pas hors-la-loi », a-t-elle précisé. L’animatrice a rappelé que son émission C à Vous, avait été la seule « à rester à l’antenne sans interruption pendant le confinement ». « On se lavait les mains à s’en faire des crevasses. Tout le monde porte des masques. On respecte une distanciation en plateau. Nous n’avons eu aucun cas de Covid ni dans la rédaction, ni parmi nos invités », a-t-elle énuméré en affirmant que le « protocole » serait maintenu.

Reste donc à savoir quels sont les critères pour que la ventilation soit jugée « bonne » et à partir de quelle surface commence un « grand volume » pour un studio télé.

« Des mesures sanitaires fortes »

La semaine passée, plusieurs voix du PAF (paysage audiovisuel français) s’étaient élevées contre le port du masque imposé à l’antenne. « L’ensemble des groupes radio et télés ont écrit aux ministres de la Culture et du Travail pour rappeler que nous avions pris des mesures sanitaires fortes (…) qui semblaient suffisantes jusqu’à présent pour garantir la sécurité de tous », avait résumé Xavier Gandon, directeur des antennes du groupe TF1, à nos confrères de Puremedias.

« S’il y avait un risque sanitaire avéré, il n’y aurait pas de raison qu’on déroge à une règle, mais cela fait maintenant plusieurs mois qu’on est confrontés à cette crise et pas une personne n’est tombée malade sur nos plateaux », avait affirmé Marc-Olivier Fogiel, le directeur général de BFM, au micro de France Inter, jugeant « anxiogène » le port du masque sur le petit écran.

Source: Lire L’Article Complet