"Si vous pensez ça ne m’invitez plus jamais": débat tendu entre Alexis Corbière et Géraldine Maillet

Invité sur le plateau de Touche pas à mon poste mercredi 2 juin, Alexis Corbière s’est emporté contre Géraldine Maillet, qui a accusé la France Insoumise d’être "ambiguë sur l’antisémitisme".

Echange tendu sur le plateau de Touche pas à mon poste. Mercredi 2 juin, Alexis Corbière était l’invité de Cyril Hanouna dans l’émission de C8 pour évoquer notamment la parution de Mein Kampf, le manifeste de Adolf Hitler, dans une version analysée et contextualisée bien éloignée de l’ouvrage d’origine, dans lequel le dictateur ne cachait pas sa haine des Juifs. Une republication contre laquelle s’est opposé le député La France Insoumise, ce qui lui a valu un débat houleux avec l’avocat Arno Klarsfeld, soutenu par Géraldine Maillet. Et une sortie de la chroniqueuse n’a pas été bien perçue par le mari de Raquel Garrido.

"Parfois, la France Insoumise est un peu ambigüe sur l’antisémitisme", a lâché la chroniqueuse, provoquant la colère d’Alexis Corbière, qui n’en est pas resté là et a tenu à se défendre. "Non ce n’est pas vrai, donnez moi un exemple, je prends ce que vous venez de dire pour une insulte. Je n’accepte pas l’antisémitisme", s’est justifié le député, très remonté par cette accusation. "Si c’est vrai, ne m’invitez plus jamais Cyril ! Moi, je ne suis pas ambigu, s’est-il emporté. C’est grave de dire ça, prouvez-le… Vous imaginez ce que vous dites ? (…) C’est infâme, on ne joue pas avec l’antisémitisme, merde, vous pouvez nous reprocher des choses mais pas ça, moi, je n’accepte pas", a-t-il lancé à l’attention de Géraldine Maillet.

Géraldine Maillet soutenue par Valérie Bénaïm

Piqué au vif, Alexis Corbière a ensuite défié Cyril Hanouna. "Si vous pensez ça, ne m’invitez plus jamais, merde, on ne joue pas avec ça, c’est trop grave !", a-t-il souligné, tandis que Géraldine Maillet maintenait ses propos. Si animateur de C8 a tenu à calmer son invité, Valérie Benaim elle, est également allée dans le sens de sa comparse, en évoquant notamment certains propos polémiques de Danielle Obono, autre députée de La France Insoumise, avant qu’un discours passé de Jean-Luc Mélenchon ne soit également pointé du doigt.

Source: Lire L’Article Complet