Super Mario Bros : l'adaptation nanarde du jeu vidéo s'offre une version longue !

“Super Mario Bros.”, qui est la première adaptation d’une licence vidéoludique au cinéma et notoirement connue pour avoir été un naufrage artistique et commercial en 1993, est désormais disponible dans une version restaurée et plus longue de 20 min !

On a beau avoir une immense affection pour le regretté Bob Hoskins, on a pas encore trouvé la réponse pour sa participation à cet authentique naufrage cinématographique que fut Super Mario Bros, sorti en 1993. Dans un grand élan de lucidité, Hoskins dira des années plus tard qu’il s’agissait du pire film de sa carrière.

“Ce n’est pas un jeu ! C’est un film d’action Live !” affichait crânement le poster US du film. Effectivement, c’est toujours bon le de préciser, des fois qu’on ait des doutes… Le film avait beau tenter de multiplier les références pour assurer le Fan service, tout est absolument grotesque et par-dessus tout sonne si faux que ca en devenait embarrassant. Dennis Hopper, Bob Hoskins et John Leguizamo faisaient ainsi ce qu’ils pouvaient pour sauver les meubles avec le peu qu’ils avaient, c’est-à-dire à peu près rien.

Ci-dessous, pour mémoire, la bande-annonce du film…

Ce film fut le premier à être adapté d’un jeu vidéo, et, en tant que tel, il a largement contribué à ouvrir une brèche dans cette malheureuse frénésie d’adaptations ratées de jeux vidéo au cinéma. Echaudé par le cuisant échec en salle, la firme Nintendo n’a plus jamais produit de film live adapté d’une de ses licences, et mettra plus de 30 ans avant de reconsidérer la question; et encore. Il s’agit cette fois-ci d’un film animé en préparation, sous la houlette de McGuff / Illumination. Un choix nettement plus cohérent au regard de la licence.

  • Billie Holiday, une affaire d'état Bande-annonce VO

    Allocine

  • Des hommes Bande-annonce VF

    Allocine

  • Nobody Bande-annonce VO

    Allocine

  • Mère et fille Bande-annonce VO

    Allocine

  • Les Séminaristes Bande-annonce VO

    Allocine

  • Villa Caprice Bande-annonce VF

    Allocine

  • Playlist Bande-annonce VF

    Allocine

  • La Vie est belle Bande-annonce VF

    Allocine

  • Parker Bande-annonce VO

    Allocine

  • Les Figures de l'ombre Bande-annonce (2) VO

    Allocine

  • Le Canardeur Bande-annonce VO

    Allocine

  • Sans un bruit 2 Bande-annonce VO

    Allocine

  • Faux Raccord N°233 – Les gaffes et erreurs de La Forme de l'eau

    Allocine

  • Un Tour Chez Ma Fille Teaser (2) VF

    Allocine

  • Every Breath You Take Bande-annonce VO

    Allocine


  • Billie Holiday, une affaire d'état Bande-annonce VO
    Billie Holiday est sans conteste l’une des plus fascinantes icônes du jazz, mais derrière sa voix légendaire, se cache une femme dont le combat acharné pour la justice a fait d’elle la cible du plus puissant des pouvoirs…

    En 1939, Billie Holiday est déjà une vedette du jazz new-yorkais quand elle entonne « Strange Fruit », un vibrant réquisitoire contre le racisme qui se démarque de son répertoire habituel. La chanson déchaîne aussitôt la controverse, et le gouvernement lui intime de cesser de la chanter. Billie refuse. Elle devient dès lors une cible à abattre.

    Billie Holiday a tout fait pour atténuer ses souffrances et oublier son enfance difficile, ses choix malheureux en matière d’hommes, et la difficulté de vivre en étant une femme de couleur en Amérique. La drogue fut l’une de ses échappatoires. Le gouvernement va retourner cette faiblesse contre elle et utiliser sa dépendance aux stupéfiants pour la faire tomber. Prêt à tout, Harry Anslinger, le chef du Bureau Fédéral des Narcotiques, charge Jimmy Fletcher, un agent de couleur, d’infiltrer les cercles dans lesquels évolue la chanteuse. Mais leur plan va rencontrer un obstacle majeur : Jimmy tombe amoureux de Billie…


    Allocine


  • Des hommes Bande-annonce VF
    Ils ont été appelés en Algérie au moment des "événements" en 1960. Deux ans plus tard, Bernard, Rabut, Février et d'autres sont rentrés en France. Ils se sont tus, ils ont vécu leurs vies. Mais parfois il suffit de presque rien, d'une journée d'anniversaire, d'un cadeau qui tient dans la poche, pour que quarante ans après, le passé fasse irruption dans la vie de ceux qui ont cru pouvoir le nier.


    Allocine


  • Nobody Bande-annonce VO
    Les gens les plus insignifiants sont parfois les plus dangereux.

    Hutch Mansell, un père et un mari frustré, totalement déconsidéré par sa famille, se contente d’encaisser les coups, sans jamais les rendre. Il n’est rien. Une nuit, alors que deux cambrioleurs pénètrent chez lui, il fait le choix de ne pas intervenir, plutôt que de risquer une escalade sanglante. Une décision qui le discrédite définitivement aux yeux de son fils Blake, et qui semble l’éloigner encore plus de sa femme Becca. Cet incident réveille chez cet homme blessé des instincts larvés qui vont le propulser sur une voie violente, révélant des zones d’ombres et des compétences létales insoupçonnées. Dans une avalanche de coups de poings, de fusillades et de crissements de pneus, il va tout faire pour tirer sa famille des griffes d’un redoutable ennemi et s’assurer que, plus jamais, personne ne le prenne pour un moins que rien.


    Allocine

VIDÉO SUIVANTE

Ceci étant posé, et en dépit du concert de casseroles que traîne le film de 1993, Super Mario Bros. garde une petite aura de film “culte”, même si ce n’est pas vraiment pour les bonnes raisons. C’est là qu’on découvre que le site Super Mario Bros The Movie Archive a semble-t-il tenté durant des années d’obtenir les nombreuses scènes coupées du film, pour les restaurer.

C’est désormais chose faite ! Ces scènes ont été découverte sur une VHS datant de 1993 et obtenue en 2019, dans un état assez déplorable, fatalement… L’équipe du site a fait appel au monteur Garrett Gilchrist pour patiemment restaurer et réintégrer ces scènes coupées sur le long métrage final, qui a lui aussi bénéficié d’une restauration. Baptisée Super Mario Bros: The Morton Jankel Cut, cette nouvelle version du film est désormais plus longue de 20 min !

Ce montage est visible (légalement) ici depuis hier, sur le site Internet Archive. Evidemment, il faut être anglophone puisqu’il n’y a aucun sous-titre, même anglais.

Source: Lire L’Article Complet