The Crown saison 4 : Lady Diana arrive à Buckingham Palace, nos premières impressions

La saison 4 de The Crown est disponible sur Netflix et il est temps d’en découvrir notre verdict – sans spoilers.

Plusieurs jours après vous avoir dévoilé un nouveau trailer de la saison 4 de The Crown dans lequel la reine Elizabeth II fait face à Margaret Thatcher, l’attente est désormais terminée puisque tous les nouveaux épisodes sont disponibles depuis peu sur Netflix. Alors cette nouvelle saison est-elle à la hauteur des précédentes ? Bien qu’on n’ait pas encore vu tous les épisodes, on peut déjà dire que oui. Difficile de trouver quelque chose à redire devant une réalisation toujours aussi grandiose accompagnée par une bande-son qui met subtilement ou avec fracas chaque scène, chaque expression des personnages, en valeur.

Côté intrigues, on savait depuis un moment que c’est dans la saison 4 de The Crown que Lady Diana allait faire son entrée, et les photos rendent difficilement justice à Emma Corrin et à sa performance. La jeune actrice britannique se glisse dans la peau de Lady Di avec une facilité incroyable, née notamment de leur ressemblance physique parfois troublante. Et puisque le capital sympathie pour Diana Spencer est déjà présent dans l’esprit de la plupart des téléspectateurs, il ne faut pas longtemps pour s’attacher à celle qu’on voit à l’écran retracer laborieusement ses premiers pas à Buckingham Palace après ses fiançailles avec le prince Charles.

Diana n’est cependant pas la seule à faire une entrée fracassante dans les nouveaux épisodes puisque Gillian Anderson se fait remarquer sous les traits de la Première Ministre Margaret Thatcher. Malgré une performance qui frôle parfois l’exagération, l’arrivée de cette autre figure historique ne fait que rendre la série plus pertinente encore à mesure qu’elle se rapproche de l’époque contemporaine. Enfin le cast qu’on a déjà découvert dans la saison 3 a déjà fait ses preuves, de sorte qu’on se retrouve plongé dans ces nouveaux épisodes avec beaucoup de facilité grâce à un travail de qualité tant sur le fond que sur la forme. En bref, c’est encore une fois un grand oui pour la série de Peter Morgan.

Source: Lire L’Article Complet