Une chroniqueuse des Grandes Gueules tacle la mentalité française face au Covid : "Pays de dépressifs et de défaitistes" (VIDEO)

Ce jeudi 18 février, Barbara Lefebvre n’a pas mâché ses mots sur le plateau des Grandes Gueules (RMC Story) concernant l’état d’esprit des Français face à la crise sanitaire. Alors qu’un citoyen sur cinq ne croit pas au retour de la vie d’avant, l’essayiste a pointé du doigts le défaitisme chroniques dans le pays.

Voilà un an que la crise sanitaire rythme notre quotidien. Après deux confinements, de nombreuses mesures restrictives, la fermeture des restaurants, des musées ou encore des salles de concert, la morosité semble s’être installée dans l’esprit de nombreux français. Ce jeudi 28 février, l’équipe des Grandes Gueules a débattu d’une statistique révélatrice : un citoyen sur cinq dans l’Hexagone ne croit pas au retour “de la vie d’avant“. 

À lire également

TPMP – Jimmy Mohamed enrage sur la vaccination des soignants avec AstraZeneca : “On sait très bien ce qu’il se passe…” (VIDEO)

Un chiffre guère surprenant pour l’essayiste Barbara Lefebvre, chroniqueuse régulière de l’émission. Selon elle, cette statistique n’est que le résultat d’une dynamique installée depuis de nombreuses années dans le pays, et d’un état esprit spécifique aux Français. “J’espère bien qu’on retrouvera la vie d’avant ! Mais ça en dit long sur la déprime générale… Comme d’habitude, on est cohérent, on est le pays des dépressifs. Tout le monde le sait, ce n’est pas nouveau, on est le premier pays au monde en terme de consommation d’antidépresseurs, et déjà avant la crise du Covid. Rien ne change : on est toujours défaitiste, on pense qu’on ne va jamais s’en sortir…“, a-t-elle lancé. 

1 français sur 5 pense qu’on ne retrouvera jamais la vie d’avant… Ont-ils raison ?

️ Barbara Lefebvre : “J’espère bien qu’on retrouvera la vie d’avant ! On est vraiment un pays de dépressifs et de défaitistes !” #GGRMC pic.twitter.com/qJcZSh8pBo

Barbara Lefevbre regrette une sorte d’immobilisme de la part du Gouvernement dans ses décisions. “Il y a des pays aujourd’hui, autour de nous, où ils ont déjà recommencé à avoir une vie semi-normale. Moi j’ai qu’une envie, c’est d’aller vivre quelques jours en Espagne rien que pour voir un resto ouvert et des musées ouverts. Nous, toujours pas… Mais on se félicite de ne pas avoir reconfiné, mais on est en fait confiné dès 18h“, a-t-elle expliqué. 

Aurélien Gaucher

Source: Lire L’Article Complet