Venom, Let There Be Carnage : Ces références à Spider-Man qu'il ne fallait pas rater

Spoilet alert ! On se penche sur les multiples références à Spider-Man qui se sont glissées dans Venom : Let There Be Carnage. 

Attention, cet article contient de gros spoilers sur le film Venom 2. Venom Let There Be Carnage et sa scène post-générique qu’il ne faut absolument pas louper ont enfin débarqué au cinéma. Si cette dernière a particulièrement fait parler d’elle, c’est tout simplement parce que le Spider-Man de Tom Holland y fait une apparition, suggérant ainsi qu’Eddie Brock et Peter Parker vont bientôt se croiser. Il n’y a d’ailleurs pas que cette séquence qui fait office de référence à l’homme-araignée. Plusieurs easter eggs et clins d’oeil au jeune héros se sont en effet glissés dans le blockbuster. Les avez-vous repérés ?

Les origines de Spider-Man

Peter Parker se fait mordre par une araignée dans Spider-Man

Lorsque Cletus Kasady écrit à Eddie Brock et lui raconte son histoire, il dit que tous les héros ont des origines. Pile à cet instant, une araignée surgit et se fait violemment écraser par le criminel. C’est sans doute la référence la plus évidente à Spider-Man, puisque Peter Parker a obtenu ses pouvoirs après avoir été mordu par une araignée génétiquement modifiée. Espérons néanmoins que la violence de Cletus n’est pas un mauvais présage pour le jeune héros…

Le Daily Bugle

Le Daily Bugle est LE journal de référence dans Venom 2, visible à la fois en forme physique entre les mains du détective Mulligan, mais aussi en version web sur l’ordinateur d’Eddie Brock. Directement rattaché à l’univers de Spider-Man, la présence importante du média dans Venom : Let There Be Carnage montre une fois de plus que les univers de l’anti-héros symbiotique et de l’homme-araignée sont étroitement liés.

La devise de Spider-Man

L'oncle Ben récite la devise de Peter Parker dans Spider-Man 2

« Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités », une phrase que tous les fans de l’homme-araignée connaissent par coeur, le plus souvent attribuée à l’oncle Ben de la saga réalisée par Sam Raimi, et qui pourtant aurait d’abord été dite par Voltaire. C’est devenu la devise de Spider-Man, et il semblerait bien que Venom : Let There Be Carnage s’en soit gentiment moqué. Pendant le film, on entend en effet Venom dire que les responsabilités sont pour les gens médiocres. Sympa…

La mort de Gwen Stacy

Gwen Stacy sur le point de tomber dans The Amazing Spider-Man 2 : Le destin d'un héro

Contrairement à ce que montrent le MCU et la trilogie Spider-Man de Sam Raimi, MJ n’est pas le premier grand amour de Peter Parker. C’est la saga The Amazing Spider-Man qui est restée la plus fidèle aux comics, en adaptant l’un des moments les plus traumatisants de la vie de l’homme-araignée : la mort de Gwen Stacy. Dans les bandes-dessinées, elle décède après avoir été jetée d’un pont par le Bouffon Vert. Peter lance une toile et arrive à la rattraper, mais lorsqu’il la remonte il se rend compte qu’elle est déjà morte. Il va alors être rongé par le doute, ne sachant pas si la chute elle-même a causé sa mort, ou si c’est lorsqu’il a essayé de la sauver qu’elle s’est brisée la nuque. Cet évènement majeur est repris à la fin de Venom : Let There Be Carnage, lorsque Anne tombe du haut de l’église et que Venom et Eddie la rattrapent. Fort heureusement, les choses se sont beaucoup mieux terminées que pour Gwen Stacy.

Source: Lire L’Article Complet