Xavier Dupont de Ligonnès : sa mère fuyante face aux caméras de Quotidien

Dans un reportage diffusé le 11 novembre 2020 par les équipes de Quotidien sur l’homme le plus recherché de France, on peut apercevoir furtivement la mère de Xavier Dupont de Ligonnès.

Depuis sa disparition en 2011 après la découverte du corps de sa femme et de leurs quatre enfants, Xavier Dupont de Ligonnès fascine les Français. Neuf ans après les faits, la multiplication des enquêtes à son sujet ne permettent toujours pas de démêler avec exactitude le vrai du faux dans cette macabre histoire. Azzeddine Ahmed-Chaouch, journaliste chez Quotidien, s’est intéressé de plus prêt à un élément clé de la vie de Xavier Dupont de Ligonnès : le groupe de prière auquel il appartenait, fondé par nul autre que…sa propre mère, Geneviève Dupont de Ligonnès. Pour les besoins du reportage, le journaliste s’est rendu avec son équipe au château de la Brière, dans les côtes d’Armor, où se réunissait le fameux groupe, parfois appelé Le Jardin (chacun de ses adeptes portant un nom de fleur), ou plus officiellement, L’église de Philadelphie.

Sur place, Azzeddine Ahmed-Chaouch s’est fait recevoir par Bertram de Verdun, le beau-frère du fugitif et auteur présumé du quintuple meurtre. Masques, visages floutés et début d’entrevue à mi-chemin entre le couloir et l’entrée à la recherche de discrétion…la rencontre donne l’impression d’être réalisée sous le manteau. Soudain, alors que Bertram de Verdun s’adresse aux journalistes, ces derniers aperçoivent au fond de la vaste pièce Geneviève Dupont de Ligonnès, la mère de Xavier. Quasi dissimulée derrière un rideau pas totalement tiré, elle s’empresse de disparaître dès lors qu’elle aperçoit les caméras, semblant demander à son beau-fils de fermer le rideau. Ce dernier s’exécute en ajoutant, manifestement gêné : "C’est le journaliste.. Je… Je le mets là parce que je ne veux pas parler dans le couloir. Voilà… J’ai bientôt fini." Une scène pour le moins intrigante qui ne manque pas d’attiser encore davantage la curiosité du spectateur.

Un groupe de prière dans le collimateur de la justice

L’église de Philadelphie, fondée par la mère de Xavier Dupont de Ligonnès et dirigée par la soeur de ce dernier, Christine, n’a pas le vent en poupe auprès de la justice. En effet, plusieurs témoignages d’une famille reçus par la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) indiquent que le groupe est "toujours actif et présente des risques de dérive sectaire", comme le rapporte Le Parisien.

Source: Lire L’Article Complet